Publié le 1 Février 2021

Exposition de l'Espace des sciences de Rennes présentée au collège du 1er au 15 février.

Ma vie numérique

L'exposition a pour objectif de récapituler l’évolution des technologies numériques depuis leur naissance jusqu’à aujourd’hui et leur impact sur notre vie quotidienne.

Lire la suite

Publié le 22 Juin 2020

Les élèves de 6e1 vous présentent leur travail de danse réalisé au collège à la reprise des cours.

Musique : "Mad World", Gary Jules

Texte : " Le temps est venu", Jérémy Frerot

 

Lire la suite

Publié dans #Sport

Publié le 30 Avril 2020

Maintenir le lien entre les danseuses même pendant le confinement, défi relevé pour l'AS danse !

Musique : Dis, quand reviendras-tu? - Maxime Manot' & Saïna Manotte ( Cover Barbara )

Lire la suite

Publié le 11 Février 2020

Liberté Égalité Fraternité

Le collège Jules Ferry, un collège cosmopolite !

À l'occasion des journées portes ouvertes, les parents, inscrits aux cours de français, et les élèves ont écrit puis déclamé la devise de la France dans toutes les langues parlées ou apprises au collège : français, kikongo, allemand, tchèque, italien, géorgien, espagnol, arabe, latin, vietnamien, turc, anglais, roumain, breton, portugais et russe...

À écouter et à découvrir !

Dans toutes les langues...
Dans toutes les langues...
Dans toutes les langues...

Lire la suite

Publié le 4 Décembre 2019

© Le Télégramme / Roland Fily

© Le Télégramme / Roland Fily

Lire la suite

Publié le 1 Octobre 2019

Cet été, le jardin a poussé !
Cet été, le jardin a poussé !Cet été, le jardin a poussé !
Cet été, le jardin a poussé !Cet été, le jardin a poussé !
Cet été, le jardin a poussé !Cet été, le jardin a poussé !

Les élèves de l'ULIS1 vous racontent ce qu'ils ont découvert...

"Jeudi 5 septembre, nous sommes allés dans le jardin du collège observer nos plantations... Dans la serre, nous avons observé les quatre céréales semées entre l’hiver et le printemps dernier : le blé ancien, le sarrasin, le seigle et l’avoine. Elles sont toutes mûres et ont donné des graines ! Dans le verger, nous avons observé le grand noyer avec ses fruits en formation, les petits pommiers (dont certains croulaient sous le poids de leurs pommes) et des potimarrons de belle taille parmi les plantations de courge réalisées avant l’été."
Autour du bac des plantes aromatiques, les anciens élèves ont proposé aux nouveaux élèves un jeu de reconnaissance des plantes. Il y avait huit plantes à observer, goûter et sentir : la livèche, la lavande, la menthe, l’oseille, l’origan, la verveine citronnée, le thym et le romarin.

Lire la suite

Publié le 18 Janvier 2019

La serre se prépare pour le printemps prochain !
La serre se prépare pour le printemps prochain !
La serre se prépare pour le printemps prochain !
La serre se prépare pour le printemps prochain !
La serre se prépare pour le printemps prochain !

Au mois de décembre, les élèves de l'ULIS1 se sont rendus dans la serre du collège pour retirer toutes les plantes fanées et envahissantes, retourner la terre avec une fourche et apporter du compost... le tout pour réaliser les premiers semis de céréales ! Les élèves racontent :

" Nous avons creusé des sillons avec l'aide d'un plantoir en suivant un alignement. Pour chaque sillon creusé, nous avons semé des graines une par une, en les espaçant de 2 cm environ. Ensuite, nous avons refermé les sillons puis tassé la terre au fur et à mesure des semis. Enfin, nous avons arrosé les semis avec l'eau du récupérateur d'eau de pluie."

 

Lire la suite

Publié le 4 Octobre 2018

Le jardin en cette rentrée...
Le jardin en cette rentrée...
Le jardin en cette rentrée...
Le jardin en cette rentrée...
Le jardin en cette rentrée...
Le jardin en cette rentrée...
Le jardin en cette rentrée...

Pendant le mois de septembre, les élèves d'ULIS 1 sont allés dans le jardin du collège pour observer les plantations dans la serre et les plantes dans les bacs des aromatiques. Ils vous racontent :

"Dans la serre, nous avons découvert de nombreuses tomates cerises mûres et des fleurs de tournesol fanées pleines de graines. Sur la photo, Ryan se faufile entre les plantes pour récolter des tomates cerises. Parmi les différentes crucifères que nous avions cultivées l’an dernier, seul un chou rave était mûr. Les choux brocolis avaient déjà été récoltés avant l’été, les choux fleurs quant à eux, avaient été dévorés par des ravageurs (insectes et/ou escargots) et la roquette était montée en fleurs et graines.

Pour découvrir le parfum des plantes aromatiques, nous en avons senti une feuille puis nous l'avons goûté. Autour du bac des plantes aromatiques, les anciens élèves ont proposé aux nouveaux élèves un jeu de reconnaissance des plantes. Il y avait 10 plantes à reconnaître : la livèche (montée en graines), la lavande, la menthe, l’oseille, le thym, l’origan, le fenouil (fané et en graines), la verveine, le romarin et le thym citron (fané)."

Lire la suite

Rédigé par Collège Jules Ferry

Publié dans #Du côté des classes d'ULIS, #Sciences

Publié le 5 Juin 2018

Les élèves du collège Jules-Ferry ont travaillé à partir des œuvres de Miles Hyman. L’artiste découvre la réalisation de Souleyman. Photo : Beatrice Le Grand, Ouest-France

Les élèves du collège Jules-Ferry ont travaillé à partir des œuvres de Miles Hyman. L’artiste découvre la réalisation de Souleyman. Photo : Beatrice Le Grand, Ouest-France

En réponse aux dessins de Miles Hyman exposés tout l'été à la chapelle des Ursulines, les élèves ont écrit, dessiné et réalisé des photos. Leur travail a donné lieu à une exposition dans le cloître du collège.

Avec Mme Coutant, leur professeure d'arts plastiques, les élèves ont créé des images entre réel et imaginaire ("Entre-deux mondes"), en écho à la série de dessins de la ville de Quimperlé de Miles Hyman.

En cours de français, Mme Thomas a demandé aux élèves de 3e4 de laisser leur imagination vagabonder en choisissant un dessin de Miles Hyman et en adoptant le mode d’expression écrite qui leur parlait : poème, nouvelle, article de presse, faits divers…

Les élèves d'ULIS2 de Mme Delande ont cherché dans Quimperlé les lieux des croquis de Miles Hyman afin de créer ensuite une image entre réel et imaginaire travaillée sur un logiciel de dessin.

L'exposition "Entre-deux mondes" a constitué une merveilleuse opportunité pour les élèves allophones de l'UPE2A (dispositif d'accueil et de soutien en français langue seconde) d'exprimer leur créativité et de livrer leur regard sur la ville de Quimperlé. Un regard entre deux mondes : celui d'où ils viennent et celui où ils vivent actuellement, où ils créent d'autres liens, où ils vivent de nouvelles expériences. C'est une vision neuve, élargie et enrichie par tant de lieux traversés, visités et rencontrés, que ces jeunes ont choisi d'exposer à leur tour, accompagnés par Mme Veillon, leur enseignante, et Mme Montaland, professeure documentaliste.

Nous avons rencontré Miles Hyman !
Nous avons rencontré Miles Hyman !
Nous avons rencontré Miles Hyman !
Nous avons rencontré Miles Hyman !
Nous avons rencontré Miles Hyman !
Nous avons rencontré Miles Hyman !
Miles Hyman découvre le texte de Candice. Photo : Le Télégramme

Miles Hyman découvre le texte de Candice. Photo : Le Télégramme

L'ancienne ville

 

Sous les ponts de Paris

À l'époque où tout n'était pas gris

Mes yeux, sans cesse, s’émerveillaient sur mon pays

 

La ville que j'ai connue

Avait entièrement disparue

Mon Paris, n'existait plus

 

Texte de Zoé

Dessin de Miles Hyman

Lire la suite

Publié le 15 Mai 2018

Les élèves de l'ULIS2 mènent depuis le début de l'année un projet de construction de bacs de jardin. Ils ont élaboré un budget, puis ils ont présenté ce budget à Monsieur Mennessier, Le principal du collège, et à Monsieur Boleis, le gestionnaire, avant d'obtenir le matériel pour commencer les travaux. Ils espèrent pouvoir jardiner avant l'été mais ce sera sans doute pour la rentrée prochaine ! Voici leur compte-rendu :

"Depuis trois semaines, nous avons commencé la construction de bacs de jardin individuels. Pour en arriver là, nous avons du :

- mesurer le terrain et faire des maquettes en miniature

- calculer la quantité de bois

- lister le matériel nécessaire

- réaliser le bon de commande

 

 

 

 

 

 

 

Voici ce que nous faisons pour construire les bacs de jardin :

Photo n°1 : Mesurer des longueurs en utilisant un mètre

Photo n°2 : Tracer des perpendiculaires avec une équerre

Photo n°3 : Travailler en équipe

Photo n°4 : Être précis dans ses mesures et ses tracés

Photo n°5 : Apprendre à utiliser une scie à main en respectant des consignes de sécurité : une cale pour ne pas déraper, des gants, être concentré sur sa tâche, quelqu'un pour tenir la planche avec nous."

Les élèves de l'ULIS2 bricolent !
Les élèves de l'ULIS2 bricolent !
Les élèves de l'ULIS2 bricolent !
Les élèves de l'ULIS2 bricolent !
Les élèves de l'ULIS2 bricolent !

Lire la suite

Publié le 1 Février 2018

L' UPE2A, pour qui ? pour quoi ?

Source : Article de Jean-Marc Pinson, Ouest-France, 31 janvier 2018

Le français n’est pas leur langue maternelle mais ils l’apprennent ici. Rencontre avec des enfants « allophones » du collège Jules-Ferry à Quimperlé.

Ces jeunes viennent d’ailleurs. Pour diverses raisons, eux et leurs familles sont fraîchement arrivés en France. Ou bien alors ils sont issus de familles itinérantes. Le système éducatif tend la main à ces jeunes qui ne parlent pas notre langue. Au collège, par exemple, ces élèves allophones suivent des cours de français, de maths, d’histoire-géo, d’anglais.
« Il s’agit de groupes de soutien et non de classes à proprement parler, souligne Céline Hélias, coordinatrice second degré au Casnav, centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs. Dans le Finistère, Brest, Quimper et Quimperlé accueillent ces jeunes au collège.
Différentes cultures
En ce mardi après-midi, à Quimperlé, au collège Jules-Ferry, l’ambiance est studieuse dans le groupe de Sandra Veillon, enseignante. Ses élèves sont une quinzaine, âgés de 12 à 17 ans. Moussa, Achraf, Bashkim et les autres posent des questions chacun leur tour, de façon posée, dans un français plus que correct.
Sandra Veillon veille au grain, ramène un peu de discipline si nécessaire, on sent qu’elle aime son boulot : « En tant qu’enseignante c’est plus qu’enrichissant. On ouvre les yeux sur différentes cultures. » Une moitié de l’effectif n’était pas scolarisée auparavant, il y a donc un gros travail d’apprentissage de la lecture, de l’écriture.
« Les cours me plaisent bien », sourit Moussa, originaire de Guinée Équatoriale, qui lui, est un jeune mineur isolé. S’il déplore le climat trop froid à ses yeux, il s’est fait des relations, en jouant notamment au foot à Quimperlé.
Miruna, jeune Roumaine basée à Quimperlé depuis un peu plus d’un an, semble apprécier également les enseignements en FLS, comprenez Français comme seconde langue. « Quimperlé ce n’est pas bien grand, mais on est bien. Mon père ne parle pas du tout le français, ma mère un peu, ça va. »
Pour Isidora, originaire du Kosovo, la principale difficulté en arrivant en France est simple : « On ne comprenait rien ! On avait l’impression d’être seuls ». De son côté, Alex, Hongrois, trouve que le plus dur, « c’est l’accent ». Quant à Douaa, parfois elle se mélange les pinceaux en écrivant de droite à gauche comme dans sa langue maternelle.
Du coup, ces élèves sont polyglottes. Combien de langues parlent-ils ? « 3 ! 5 ! 7 ! » disent-ils en comptant leurs doigts.

Lire la suite

Publié le 19 Décembre 2017

Les gestes qui sauvent...
Les gestes qui sauvent...
Les gestes qui sauvent...
Les gestes qui sauvent...

Le développement d'une culture commune de la sécurité passe par la sensibilisation et la formation des élèves, aux premiers secours et aux gestes qui sauvent, durant leur scolarité.

Tous les élèves de 4ème et de 3ème du collège, n'ayant pas reçu une formation PSC1, ont suivi une sensibilisation (un module de 2 heures) aux gestes qui sauvent (se déroulant sur une période allant du 11 au 21 décembre).

Ce module "gestes qui sauvent" permet d'acquérir les premiers gestes de secours à appliquer dans de nombreuses situations telles que : arrêt cardiaque, brûlures, hémorragies, perte de connaissance....

Lire la suite

Publié le 21 Novembre 2017

Lire la suite

Publié le 24 Mai 2017

Parce que...
Parce que...Parce que...
Parce que...Parce que...Parce que...

Lutter contre le harcèlement en milieu scolaire, tel a été le premier objectif visé par les élèves du collège Jules Ferry en participant au concours de vidéos lancé par l'Education Nationale. Mais ils n'avaient pas l'intention de s'en tenir là...

Plus de trente élèves se sont spontanément présentés pour participer au concours de lutte contre le harcèlement, trente élèves de tous niveaux, tous sensibilisés à ce fléau et tous animés par la volonté d'agir contre toutes formes de harcèlement. Accompagnés par Alexandre Picard, surveillant, et Hélène Meffray, documentaliste, ils ont uni leurs idées, leurs volontés et leurs imaginations pour scénariser et tourner la petite vidéo présentée au concours en novembre 2016

et que vous pouvez regarder en cliquant sur le lien ci-dessous

https://vimeo.com/218741560

Mais, très vite, est apparu indispensable de donner une suite à cette action, qu'elle puisse rayonner au coeur même du collège. Aussi, une dizaine d'élèves de 4ème et de 3ème se sont emparés de la vidéo pour aller la présenter à toutes les classes ainsi qu'aux parents accueillis pour les portes ouvertes. Le message qu'ils veulent faire passer est que le harcèlement n'est pas une fatalité, que les élèves qui le subissent ne sont ni coupables, ni seuls  et que des moyens existent pour y mettre un terme.

Ces présentations viennent juste de s'achever, mais cela ne suffit encore pas. Têtues et volontaires, les élèves de 4ème ont décidé de poursuivre leur action pendant l'année 2017/2018, de se faire connaître et reconnaître auprès de tous les nouveaux arrivants comme des passerelles qui pourront transmettre la parole des élèves harcelés vers des adultes compétents. Et aussi de lancer des campagnes de lutte  sous formes d'affiches, d'interventions de vidéos... Les idées fourmillent et elles sauront s'en emparer !

En attendant de le constater à la rentrée, rappelons que la première chose à faire pour lutter contre le harcèlement est d'en parler, de ne pas rester seul et qu'un  numéro gratuit est mis à disposition, le : 3020.

Et juste pour finir, bravo à tous les élèves qui se sont impliqués dans cette vidéo et qui l'ont portée au-delà du concours pour lui donner vie.

Lire la suite

Publié le 16 Mai 2017

Quelques unes des caricatures dessinées par Nono.

Quelques unes des caricatures dessinées par Nono.

Le jeudi 27 avril 2017 à 10h 15, les élèves des classes de 4ème 2 et de 4ème 3 du collège Jules Ferry de Quimperlé ont eu la chance de rencontrer Nono, le dessinateur de caricatures du journal Le Télégramme.

 

Le caricaturiste a commencé par se présenter devant les élèves et leur a expliqué son parcours professionnel. Travaillant tout d'abord pour le journal Ouest France, Nono a ensuite été employé pour le Télégramme, quotidien vendu dans les départements du Morbihan, du Finistère et des Côtes d'Armor en 1997.

 

Le dessinateur doit réaliser chaque jour une œuvre qui sera publiée dans le journal du lendemain. Il a confié aux collégiens avoir besoin d'une à deux heures pour finir une caricature.

 

Les élèves ont posé beaucoup de questions, préparées la veille pendant leur cours de français. Ainsi, ils ont pu découvrir que Nono avait déjà rencontré le célèbre joueur de football, Zinédine Zidane !

 

Nono n'est bien sûr qu'un surnom, donné par les amis du dessinateur durant ses années d'école. Joël Auvin, de son vrai nom, a toujours aimé le dessin. Mais il a aussi été professeur de philosophie en lycée tout en exerçant le métier de caricaturiste.

                                                                                      Candice

Rencontre avec Nono !!!
Rencontre avec Nono !!!Rencontre avec Nono !!!Rencontre avec Nono !!!

Lire la suite