Publié le 17 Juin 2019

Grâce au voyage lecture Dis-moi ton livre et au festival Rêves d'Océans, les élèves de 6e1 ont eu la chance de rencontrer Yves-Marie Clément, auteur du roman Moins que rien.

Rencontre avec Yves-Marie Clément au CDI
Rencontre avec Yves-Marie Clément au CDI
Rencontre avec Yves-Marie Clément au CDI
Rencontre avec Yves-Marie Clément au CDI

Les élèves ont accueillis Yves-Marie Clément en lui présentant tout d'abord une série de portraits d'Haïti puis une saynète de théâtre retraçant leur lecture du roman Moins que rien. L’écrivain a ensuite répondu bien volontiers à leurs questions !

Lire la suite

Publié dans #Livres & Lecture

Publié le 14 Mai 2019

18 élèves de 3e publient leur journal de bord à l'issue de leurs excursions vers Brest et Nantes.

Jules Fairy News

Lire la suite

Publié le 6 Mai 2019

En binôme, des collégiens de La Villemarqué et Jules-Ferry ont participé à un concours de traduction du langage SMS au français.

Crédit photo : Ouest-France

Crédit photo : Ouest-France

Pour la première fois à destination des collégiens de La Villemarqué et Jules-Ferry, à Quimperlé, l’Association des membres de l’ordre des palmes académiques du Finistère a proposé un concours aux élèves de 3e. L’objectif : traduire des phrases écrites en langage textos en bon français, sans laisser de blanc.

« Ce concours a été réalisé sur la base du volontariat, souligne Jacqueline Halpert-Rouzic, responsable de l’organisation du concours à Quimperlé et membre de l’association. Les élèves ont travaillé en binômes, sur un texte écrit en langage SMS. Ils devaient le transcrire dans un langage correct et sans faute. » Ce type de concours a déjà été mené à Brest, l’an passé par exemple. À Quimperlé, le collège de La Villemarqué a vu quatorze binômes y participer et celui de Jules-Ferry, huit. Ils ont eu une demi-heure pour traduire.

Voici une phrase à traduire : « Georges greloT : le Kro KC navé pà éT remplaC. » Traduit, il faut lire : « Georges grelottait, le carreau cassé n’avait pas été remplacé. »

Le texte proposé était basé sur le thème de l’immigration. « À chaque fois, nous choisissons un texte qui touche les gens », explique la présidente de l’association, Marie-Thérèse Boissel.

Jeudi 2 mai, tous les élèves étaient réunis au collège de La Villemarqué pour la remise des prix : visites au zoo de Pont-Scorff, entrées pour le Musée de Pont-Aven, le cinéma Kerfany à Moëlan-sur-Mer, livres… Les deux meilleurs binômes se composent de Thaïs Dahirel et Margot Cyrille, et Emmanuel Plantec et Karl Thorel-Milanovic.

Source : B.G., Ouest-France Quimperlé, vendredi 3 mai 2019.

Lire la suite

Publié le 18 Mars 2019

Exposition réalisée par le Musée de l'Homme et prêtée au collège du 18 au 31 mars par L'espace des sciences de Rennes.

Nous et les autres : des préjugés au racisme

Qu'est-ce que le racisme ? Comment se manifeste-t-il ?

Tous les hommes sont-ils racistes? S'appuyant sur les découvertes les plus récentes de la biologie et des sciences humaines, cette exposition décrypte les phénomènes de racialisation et met le public face à ses propres représentations.

L'exposition est installée et visible par tous les élèves dans le cloître près du CDI.

Lire la suite

Publié le 13 Mars 2019

Venez au CDI : c'est ciné !

Qu’est ce que La Fête du court métrage ?

La Fête du court métrage expose la magie du court métrage au plus grand nombre. Cinéphiles ou néophytes, jeunes publics, familles et passionnés : elle permet à tous de découvrir le court métrage au travers de projections partout en France et aussi à l’international.

Pendant une semaine, le CDI devient salle de ciné improvisée en participant à la fête du court métrage... Découverte, surprises, émotion, de grands moments en petit format de 2 à 15 minutes !

Lire la suite

Publié le 26 Février 2019

Les élèves d'UPE2A et les élèves de 5e3 ont eu la chance de rencontrer au CDI la scénariste du film d'animation Parvana, une enfance en Afghanistan. Anita Doron a raconté son parcours tout en s'intéressant aux dessins des élèves et en les encourageant à travailler pour poursuivre leurs rêves.

 

En Afghanistan, sous le régime taliban, Parvana, onze ans, grandit à Kaboul ravagée par la guerre. Elle aime écouter les histoires que lui raconte son père, lecteur et écrivain public. Mais un jour, il est arrêté et la vie de Parvana bascule à jamais. Car sans être accompagnée d’un homme, on ne peut plus travailler, ramener de l'argent ni même acheter de la nourriture.
Parvana décide alors de se couper les cheveux et de se travestir en garçon afin de venir en aide à sa famille. Risquant à tout moment d'être démasquée, elle reste déterminée à trouver un moyen de sauver son père. Parvana est un conte merveilleux sur l'émancipation des femmes et l'imagination face à l'oppression.

Source : Allociné

Lire la suite

Publié le 6 Février 2019

Inscrivez-vous gratuitement sur le site du CNED pour commencer !

Jules, le parfait compagnon de devoirs faits

Lire la suite

Publié dans #Orientation

Publié le 29 Janvier 2019

Lire la suite

Publié le 24 Janvier 2019

Lire la suite

Publié le 21 Janvier 2019

Publié le 18 Janvier 2019

La serre se prépare pour le printemps prochain !
La serre se prépare pour le printemps prochain !
La serre se prépare pour le printemps prochain !
La serre se prépare pour le printemps prochain !
La serre se prépare pour le printemps prochain !

Au mois de décembre, les élèves de l'ULIS1 se sont rendus dans la serre du collège pour retirer toutes les plantes fanées et envahissantes, retourner la terre avec une fourche et apporter du compost... le tout pour réaliser les premiers semis de céréales ! Les élèves racontent :

" Nous avons creusé des sillons avec l'aide d'un plantoir en suivant un alignement. Pour chaque sillon creusé, nous avons semé des graines une par une, en les espaçant de 2 cm environ. Ensuite, nous avons refermé les sillons puis tassé la terre au fur et à mesure des semis. Enfin, nous avons arrosé les semis avec l'eau du récupérateur d'eau de pluie."

 

Lire la suite

Publié le 17 Décembre 2018

Forum des formations après la 3e

Voici le lien pour découvrir le forum des formations après la 3e, forum qui vous permet de vous informer et de retenir les dates importantes pour votre orientation.

 

Lire la suite

Publié dans #Orientation

Publié le 23 Novembre 2018

Les collégiens de Jules-Ferry au Présidial, devant la grande fresque, qui est l’œuvre du collectif Körper. Derrière, on aperçoit les visages qu’ils ont posés sur les Poilus. | OUEST-FRANCE

Les collégiens de Jules-Ferry au Présidial, devant la grande fresque, qui est l’œuvre du collectif Körper. Derrière, on aperçoit les visages qu’ils ont posés sur les Poilus. | OUEST-FRANCE

Le collectif Körper a exposé sa fresque collaborative « gueules cassées » au Présidial du 13 au 21 novembre dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale.

Il s'agissait d’une fresque sur bois de 6,25m représentant 29 poilus dans leur costume bleu horizon et dont les visages et les mains violemment gravés dans le bois et encrés en noir, traduisaient la violence physique et psychologique de ces victimes de guerre.

A l’occasion de cette exposition, les élèves de 4e3 et les internes ont été invités lors d'ateliers de linogravure à recouvrir ces visages, tel un acte chirurgical, avec leur propre création.

Leurs travaux sont à présent exposés dans le cloître du collège.

Lire la suite

Publié le 14 Novembre 2018

Une rivière de haïkus

Les élèves de 6e ont participé au concours de haïkus organisé dans le cadre du festival Taol Kurun.

En atelier, Fanny Chauffin a immergé les élèves dans une ambiance sonore et visuelle sur le thème de la rivière, pour leur permettre de faire ressurgir un souvenir propice à l'écriture de ce petit poème d'origine japonaise. En voici quelques-uns :

Dans mon kayak

la branche d'automne barre le chemin

sur la rivière des rêves.

Mickaël

Au bord de la Laïta

une bergeronnette pressée

ne nous voit même pas.

Gabin

Dans la rivière glacée

je nage jusqu'au rocher

une libellule, comme un éclair.

Élise

Lire la suite

Publié le 9 Octobre 2018

Les élèves de 6e1 ont assisté au spectacle "La mécanique du hasard" au théâtre du Strapontin dans le cadre de leur cours de français.

Photo : Christophe Raynaud de Lage

Photo : Christophe Raynaud de Lage

Une malédiction qui court sur plusieurs générations, un lac mythique en plein désert :
après Oh Boy !, le metteur en scène Olivier Letellier et l’auteure Catherine Verlaguet se retrouvent pour adapter le roman de Louis Sachar, Le Passage.

Une extraordinaire aventure, racontée à deux voix, dans laquelle un jeune garçon va découvrir l'amitié, dénouer les fils de son destin et inventer sa propre vie.

Source : théâtre du Strapontin.

 

Lire la suite